A propos…

Dans le foisonnement des festivals bretons de l’été, la Fête des Brodeuses de Pont-l’Abbé maintient son cap depuis plus d’un demi-siècle : celui d’une fête familiale qui consacre quatre jours à faire vivre la tradition du terroir bigouden et breton, avec une fenêtre ouverte sur le folklore étranger. Plus de 30.000 spectateurs chaque année découvrent la richesse de la culture bretonne, où la musique et la danse occupent une place de choix. Bagadoù et cercles celtiques se répandent dans les rues, animent les scènes et se mélangent en un gigantesque final pour rendre hommage à la Reine des Brodeuses.

Créée en 1954, la Fête des Brodeuses est l’une des plus anciennes manifestations traditionnelles de France. Elle a pour origine l’élection de la « Reine des Brodeuses », élection dont la première eut lieu en 1909. Cette tradition mobilisait à cette époque les nombreux ateliers de broderie que possédait la ville. C’était parmi les ouvrières de ces ateliers qu’était choisie la reine qui devait représenter la profession toute entière.

Depuis, cette fête est restée très authentique et traditionnelle. On peut y voir plus de 1200 costumes dans les rues et sur scènes.

Le dimanche est le point culminant de la manifestation. Il débute par une messe bretonne suivie d’un grand défilé d’une trentaine de cercles celtiques et bagadoù (ensemble de sonneurs). Nombreux sont aussi les enfants en habit bigouden qui se font une joie d’y participer. Pratiquement tous les costumes et coiffes de Bretagne sont représentés.

Dans la journée, près de la rivière, dans le bois St-Laurent, se succèdent : danses, chants, musique, élection de la Reine. On peut déguster également les produits du terroir et de la mer. On peut voir aussi à l’oeuvre de véritables brodeurs, brodeuses, repasseurs de coiffes, artisans d’art. En soirée, dans les rues de la ville, c’est le triomphe des sonneurs puis l’aubade, sur le Parvis du Château, à la nouvelle Majesté.

Enfin, un grand fest-noz clôture les réjouissances. D’autre part, de nombreux spectacles, concours, conférences et créations sont programmés dans les jours qui précèdent. Une exposition de broderie et costumes se tient toute la semaine dans les magnifiques sous-sols du château.

En 1995, la « Fête des Brodeuses » a été nominée « Troisième plus belle fête traditionnelle de France » et a été honorée du « Grand Prix National du Maintien de L’Art en France ».

Les commentaires sont fermés.